Skip to main content

Économie circulaire chez les particuliers, est-ce au tour des entreprises ?

Etude et données sur l’économie circulaire et le marché du réemploi français.

economie circulaire mytroc

MyTroc, expert du réemploi pour les entreprises et les particuliers depuis 7 ans

Plus d’un million d’objets réemployés via leurs marketplaces grand public et professionnelles ! MyTroc publie une étude sur la consommation d’occasion au travail et à la maison.

Les raisons de cet engouement pour ces modes de consommation plus responsables et dans l’air du temps

Le marché de la seconde main, la mutualisation de matériel, et le troc, connaissent un succès grandissant. Car ils se trouvent au croisement de plusieurs besoins et tendances de la société.

Besoins et tendances de la société

  • Une prise de conscience écologique de plus en plus marquée chez les Français ;
  • La nécessité de réduire ses dépenses dans un contexte de crise ;
  • La volonté de se recentrer sur des produits et des services vraiment utiles ;
  • Le besoin croissant de contacts humains ;
  • La démultiplication des possibilités liées aux nouvelles technologies.

 

« Le dernier rapport du GIEC est très inquiétant. L’économie circulaire dont fait partie le réemploi, est une véritable solution écologique et économique pour éviter l’épuisement des ressources, le gaspillage et la surconsommation. Les mesures légales se durcissent, mais ce n’est malheureusement pas assez rapide. C’est donc aux citoyens, au travail et à la maison, d’accélérer une transition écologique efficace »

Floriane Addad, CEO chez MyTroc 

Le réemploi dans les entreprises

Avec la loi AGEC (anti-gaspillage pour une économie circulaire), les objectifs de neutralité carbone 2050, les pénuries de matériel et la hausse des prix, de plus en plus d’entreprises agit au sein de leur organisation.

L’économie circulaire devient une aubaine écologique et économique et se retrouve aujourd’hui au cœur des enjeux RSE.

Ainsi, les demandes de marketplaces collaboratives de réemploi professionnel MyTroc Pro ont doublé ces 6 derniers mois. La jeune entreprise innovante enregistre depuis janvier une belle croissance sur l’accompagnement et la mise en ligne de ses marketplaces d’économie circulaire au sein de grands groupes, ainsi que chez des acteurs publics et privés de toute taille et de tout secteur.

Pourquoi les salariés se mettent-ils à la consommation d’occasion au travail ?

Concernés par la lutte contre le gaspillage, de plus en plus de salariés consomme d’occasion au travail via les marketplaces de réemploi et de mutualisation de ressources MyTroc Pro. Ils prennent l’initiative de proposer du matériel professionnel dont ils ne se servent pas ou plus. Ils récupèrent des ressources dont ils ont besoin au lieu d’acheter du neuf.

 

« Les salariés sont totalement convaincus par le concept des plateformes de réemploi professionnel et je pense même qu’ils attendaient que leurs entreprises leur proposent ce type de solution ! Le marché de l’occasion professionnel sera amené à suivre la même tendance que celui de la seconde main en BtoC »

Tiphaune Bezard, Directrice commerciale chez MyTroc

96% des salariés sont prêts à améliorer la gestion du gaspillage dans leur entreprise selon le cabinet de conseil en écoresponsabilité Riposte Verte.

Les chiffres rejoignent ceux du baromètre de perception de la responsabilité sociétale des entreprises (RSE) publiés par le Medef, qui démontrent que l’engagement RSE contribue à améliorer l’image de l’entreprise et à fidéliser les collaborateurs.

Ainsi, les actions en RSE mises en place au sein des entreprises sont jugées efficaces par 3/4 des salariés.

De même, 83 % des salariés issus d’entreprises dotées d’une fonction ou d’un service RSE considèrent que leur entreprise a « un impact positif » sur la société. Ils indiquent « avoir plaisir à y travailler », toujours d’après l’étude du Medef.

Quels sont les biens d’occasion les plus prisés et réemployés en entreprise ?

Les fournitures du bureau arrivent en tête et représentent 48% du matériel réemployé. Cela comprend des consommables, des cartouches d’encre, de la papeterie, des tableaux blancs…

Représentant 16% des échanges, le mobilier de bureau arrive ensuite, suivi de près par les échanges de matériel technique 15%.

Le matériel technique représente cependant 67% de la valeur totale des économies réalisées, quand les fournitures n’en représentent que 5%. En effet, le matériel technique, plus complexe et plus coûteux, pèse fortement sur la balance des économies réalisées par les clients de cette solution. Il représente également le plus gros volume de carbone évité.

« Déjà plus de 1 000 objets réemployés grâce au service qui donne une seconde vie pro aux objets pro au sein d’ENEDIS, soit 129 900 kg de déchets évités et 513 000 kg de CO2 eq évités grâce à la plateforme de Réemploi et l’engagement des collaborateurs »

Nicolas Perrin Directeur du Pôle RSE ENEDIS

Au total, 57% du matériel proposé trouve une seconde vie via ces plateformes de réemploi et de l’implication de ses utilisateurs (salariés).

Pour un grand groupe, c’est en moyenne un million d’euros économisés et 450 tonnes de CO2 évités par an, grâce aux milliers d’objets réemployés.

Le réemploi chez les particuliers

Pour quelles raisons les français font-ils du troc de biens d’occasion ?

La plateforme grand public mytroc.fr compte plus de 300 000 inscrits. Depuis 2015, 130 000 échanges y ont été réalisés, représentant une valeur économique de 1 400 000 euros.

87% des utilisateurs pratiquent le troc par conviction écologique ;

81% pour consommer en dehors du système économique classique ;

72% le font par solidarité, pour donner à des personnes qui en ont besoin ;

69% utilisent mytroc.fr pour faire des économies ;

35% pour rencontrer des gens ;

20% des utilisateurs de mytroc.fr se déclarent être en situation de précarité.

(Source : questionnaires 2020 et 2021 sur un échantillon de 700 utilisateurs de mytroc.fr)

Quels sont les biens d’occasion les plus prisés chez les particuliers ?

Les catégories « Vêtements et accessoires », “Maison” (électroménager, vaisselle, déco, mobilier, articles de couture, objets du quotidien…) et “Livres CD DVD” arrivent en tête des catégories les plus utilisées. Ce sont dans ces 3 catégories où l’on trouve le plus d’annonces et où il y a le plus d’échanges.

Dans ces catégories, le top 3 des objets les plus échangés sont les livres, suivis des vêtement pour femmes, puis des jouets pour enfants.

Ce sont ensuite les bijoux, les vêtements enfants et les graines qui arrivent en 4ème, 5ème et 6ème position de ce classement. Une mention quand même aux parfums qui est l’un des produits recevant le plus de demandes des utilisateurs. Ils trouvent preneur quelques minutes seulement après une mise en ligne sur le site.

C’est la catégorie « Jardin et plantes » qui reçoit le plus de demandes. 80% des annonces trouvent preneur dans cet univers. On y récupère des graines, des outils, des pots, des plantes, des semis, des boutures, etc.

L’alimentation a aussi un franc succès, et c’est en hausse depuis la crise sanitaire. 74% des produits alimentaires sont réservés dans l’heure qui suit leur mise en ligne.

En 3ème place on retrouve la catégorie « Beauté bien-être » avec des produits de beauté, des parfums, des soins, des produits d’hygiène, du maquillage… 67% de ces produits trouvent un acquisiteur.

Au total, toutes catégories confondues, un bien sur deux trouve une seconde vie sur mytroc.fr.

A propos de MyTroc

MyTroc est une jeune entreprise Innovante agréée ESUS (entreprise d’utilité sociale et solidaire) et labellisée GreenTech Innovation par le ministère de la Transition écologique.

MyTroc.fr

En 2015, les jeunes fondateurs, lancent MyTroc.fr. C’est une plateforme de don, prêt et troc de biens et services, afin de proposer un mode de consommation plus écologique, plus solidaire, et plus économique.

Très vite, des grands groupes et acteurs publics s’intéressent au concept. Ils demandent MyTroc à les accompagner pour lancer des plateformes internes de réemploi en marque blanche.

MyTroc Pro

En 2018, MyTroc lance une solution pour les professionnels : MyTroc Pro. Leur premier client, la SNCF, amorti le coût de sa plateforme en 3 mois d’utilisation grâce aux économies sur les achats évités.

Les marketplaces d’économie circulaire MyTroc Pro permettent de recenser toutes les ressources disponibles, stockées, non utilisées, sous exploitées, invendus, ou surplus, afin de mettre en relation l’offre et le besoin.

Cette solution ergonomique, flexible et clé en main, permet de répondre à de nombreux cas d’usage, secteurs d’activité et typologie d’organisation. Les professionnels peuvent choisir plusieurs fonctionnalités spécifiques à ajouter à leur solution. Et ainsi, créer ainsi leur plateforme sur mesure.

La calculette impact intégrant de l’intelligence artificielle, et qui calcule le taux de CO2 évité grâce au réemploi, est l’une des fonctionnalités phares.

Les données générées par cette solution permettent d’enrichir et de soutenir les rapports RSE.

Parmi les clients MyTroc Pro, on trouve des grands groupes de l’industrie, du transport, de l’énergie, des déchets, de la distribution, de la construction. Mais aussi, de plus petites organisations associatives, publics et privées.

L’Etat et le service public font également appel à l’expertise de MyTroc que ce soit à l’échelle des grandes administrations, des régions, ou des agglomérations.

« Avec 291 millions de tonnes de déchets produits par an par les entreprises et le secteur de la construction, il est urgent que les professionnels agissent dans la lutte contre le gaspillage »

Floriane Addad CEO chez MyTroc

fondateurs MyTroc économie circulaire

Les fondateurs de gauche à droite : Tiphaine Bezard, Floriane Addad et Judicaël Decriem